Découvrez la position du Lotus, sa technique et ses bienfaits.

Tout ce qu’il faut savoir à propos de la position du Lotus

La position du Lotus est la posture de yoga la plus populaire. Elle est également très utilisée en méditation. Pour les adeptes de ces deux disciplines, il s’agit d’une excellente posture vu le lot de bienfaits qu’elle procure. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Comment la pratiquer correctement ? Quels sont ses bienfaits ? Dans cet article, vous trouverez quelques informations qui vont répondre à ces questions.

Un peu d’histoires sur la position du Lotus

Le lotus est une fleur qui se cultive de façon naturelle dans les étangs. Il faut dire que c’est une fleur exceptionnelle. A part sa beauté, il a des significations spécifiques, et ce, à cause de sa façon de se développer. Sachez que le Lotus prend racine dans la boue. Ensuite, il doit faire un grand parcours dans l’eau et briser la surface afin de pouvoir fleurir au soleil et révéler son apparence charmante. Cela symbolise le triomphe dans les obstacles.

C’est cette imagerie de la fleur qui est à l’origine de la fameuse posture du Lotus utilisée dans le yoga et ce fut une idée de Patanjali. Ce dernier a voulu trouver une position assise qui garantit stabilité et confort. Mais à l’époque, il n’a pas encore évoqué le nom de « Lotus ». Vers l’an 400 après J.C., le sage Vyasa a décidé de travailler l’idée de Patanjali et il a officiellement créé la posture du Lotus.

Elle est évoquée dans un écrit qui date du 15e siècle, le Hatha Yoga Pradipika. Elle est décrite comme un « destructeur de la maladie » à cause de ses nombreux bienfaits physiques et énergétiques.

Est-ce que la posture du Lotus est difficile à pratiquer?

Beaucoup de gens ont tendance à confondre la posture du lotus à la position tailleur. Certes, il y a une certaine similarité. Pourtant, ce sont deux postures bien distinctes. La différence repose au niveau de la position des pieds.Est-ce que la posture Lotus est difficile ? En réalité, elle n’est pas acrobatique comme tant d’autres postures de yoga.  Cela dit, elle présente un certain degré de complexité.

Ainsi, avant de la pratiquer, il faudra effectuer un peu d’entraînement afin de préparer le corps. En effet, il est nécessaire de s’échauffer avec quelques exercices sportifs. L’objectif est de gagner en souplesse en vue d’éviter les claquages et les déchirures. Il faut par exemple étirer les jambes, faire des mouvements rotatifs avec les chevilles ou bien plier et déplier les genoux.

Le guide pour se mettre en position Lotus

Après l’échauffement, vous pouvez vous préparer pour pratiquer la posture du Lotus. Tout d’abord, il faut s’asseoir sur le sol. Pour avoir plus de confort, il est conseillé de placer un tapis bien rembourré, un coussin ou une couverture sous les fesses. Maintenant, il faut prendre une inspiration profonde en vue de détendre les muscles et de faire le vide en soi. Pour gagner en concentration, il est préférable d’accomplir cet exercice avec les yeux fermés. 

Lorsque votre corps est totalement détendu et votre esprit apaisé, vous devez rehausser votre dos. En effet, il faut se tenir bien droit et pour y arriver, il suffit de penser qu’il y a un mur derrière soi. Ensuite, pliez la jambe droite et déposez votre pied droit sur votre cuisse gauche. Il faut procéder de même avec l’autre pied. Enfin, vous devez déposer vos mains, à plat, sur vos genoux.

Après avoir réalisé ces étapes correctement, vous pouvez dire que vous êtes en position du Lotus. Attention ! Les deux genoux doivent toucher le sol. Au début, cela pourrait être difficile. Mais avec une pratique régulière et un bon échauffement, vous pourrez gagner en souplesse. Ainsi, vous serez en mesure d’adopter cette position facilement.

La position demi-lotus comme alternative

Comme il a été mentionné précédemment, certaines personnes pourraient avoir du mal à adopter la position du Lotus correctement. Il faut dire qu’elle demande beaucoup de souplesse. Dans ce cas, la position demi-lotus est une excellente alternative. Elle est beaucoup plus facile à réaliser.

Comment l’adopter ? En réalité, il faut procéder de la même façon que lors de la pratique de la position du Lotus. La différence, c’est qu’il n’est pas obligatoire de déposer les pieds sur les cuisses. En effet, ils vont rester au sol. Il faut seulement faire en sorte que le talon du pied gauche touche le périnée. En ce qui concerne le talon du pied droit, il doit passer au-dessus du pied gauche pour ensuite se poser près du bas ventre.

Tout savoir sur les avantages de la posture

La posture du Lotus ou Padmasana offre une multitude de bienfaits. Raison pour laquelle, elle est très appréciée par les passionnés du yoga et de la méditation. Découvrez ses effets bénéfiques !

Ses bienfaits pour le corps

La pratique de la position du Lotus présente de nombreux avantages physiques. D’abord, c’est un excellent moyen de renforcer les abdominaux. En effet, lors de l’adoption de cette posture, vous sollicitez les muscles de l’abdomen. Ainsi, avec une pratique régulière, vous pourrez avoir un ventre plat et bien ferme. Outre cela, c’est un moyen de maintenir les organes de l’abdomen à leur place, ce qui les mettra à l’abri des torsions ou des chocs.

La posture du Lotus se présente aussi comme un bon moyen de prévenir l’arthrose et d’autres troubles articulaires. En effet, elle permet de stimuler les articulations et de conserver la qualité du cartilage. Sachez également que cette posture est bénéfique pour les femmes enceintes. Elle permet en effet d’ouvrir les hanches de façon progressive, ce qui va faciliter la délivrance le jour de l’accouchement.

En ajout à tout cela, la position du Lotus constitue un moyen de stimuler la colonne vertébrale et la vessie et d’atténuer l’inconfort menstruel et la sciatique. Enfin, elle favorise le fonctionnement du système digestif et restaure le niveau d’énergie dans le corps.

Ses bienfaits pour l’esprit

Si l’adoption de la position du Lotus est très conseillée lors de la pratique de la méditation, c’est parce qu’elle présente également des avantages spirituels. En effet, elle permet une bonne circulation des énergies et réduit le risque de fuite. De plus, vu que la position optimise la souplesse du corps, elle peut aussi assouplir l’esprit. Puisque la posture du Lotus va éliminer les tensions, il vous sera plus facile de faire le vide.

Or, c’est d’une importance capitale lors de la pratique de la méditation. Il faut souligner que le but est de se concentrer sur le « moi intérieur ». C’est un moyen de développement personnel efficace.

Ses bienfaits psychologiques

Adopter la posture du Lotus est bénéfique pour la santé morale. Tout d’abord, c’est un moyen efficace pour lutter contre le stress. Il ne faut pas oublier que la posture permet de faire le vide en soi et d’apaiser l’esprit. Quoi de mieux pour chasser les pensées négatives ? Ainsi, sa pratique pourrait vous faire un grand bien après une dure journée de travail ou lorsque vous faites face à une situation stressante.

La position du Lotus est aussi un moyen de réguler la pression sanguine et d’améliorer la respiration. Elle constitue donc un outil efficace pour lutter contre l’anxiété. De plus, elle favorise la relaxation et éliminer les tensions corporelles. Pour les personnes qui souffrent de troubles psychologiques comme les phobies ou qui ont du mal à gérer leurs émotions, la pratique de la position du Lotus est conseillée.