Le point sur le pranayama yoga ou la maitrise du souffle

Qu’est-ce que le pranayama yoga ?

Focus sur le Pranayama yoga

En quête d’une sérénité profonde ou d’une relaxation parfaite, le pranayama yoga semble être la pratique idéale. Si certaines formes de yoga s’appuient sur la méditation, le pranayama yoga repose sur la respiration. Plus qu’une simple pratique respiratoire, il s’agit avant tout d’une technique de respiration lente et équilibrée qui permet d’assainir le corps et de le maintenir en bonne santé.  Faisons le point sur le pranayama yoga.

Qu’est-ce que le pranayama yoga ?

Le terme pranayama vient du sanskrit que l’on peut traduire de la façon suivante : « prana » veut dire « souffle »  et « yama » veut dire maitrise. Le pranayama peut donc être traduit comme la maitrise du souffle.

Il s’agit d’une discipline à part entière dans le yoga qui rassemble diverses techniques de respiration qui vont influencer le prana. Cela permet de s’assurer que le souffle circule librement et abondamment dans le corps.

Selon les écrits fondateurs du yoga, les sutras, le pranayama désigne également le quatrième membre qui compose les 8 membres du yoga. En plus de la maitrise du souffle, cette discipline est aussi liée à la respiration propre à la pratique du yoga.

Selon d’autres croyances, « prana » veut également dire  l’énergie vitale universelle. Le pranayama est ainsi considéré comme la maitrise de l’énergie vitale universelle afin qu’elle circule dans l’ensemble du corps.

Le pranayama ou l’art de la respiration permet entre autres d’avoir un corps, un esprit et un mental en bonne santé, mais aussi d’instaurer l’équilibre parfait entre les émotions, les pensées et les comportements.

Un peu d’histoire sur le pranayama yoga

Patanjali, à l’origine des sutras, décrit le pranayama de manière succincte dans les sutras 49 à 53. Il parle alors de la rétention du souffle de la respiration.

Plus tard, les différentes écoles de yoga ont mis en place de nombreuses versions sur la pratique du pranayama yoga.  Le Raja Yoga par exemple définit le pranayama comme l’apprentissage de la respiration dominée ou orientée.  Il s’agit de respirer de façon naturelle,mais d’introduire un moment d’arrêt entre l’inspiration et l’expiration. Au fur et à mesure de la pratique, le temps d’arrêt sera rallongé de façon continuelle.

Le Kundalini yoga décrit le pranayama comme la maitrise du souffle qui circule dans l’organisme et qui passerait par un réseau de canaux.  Il s’agit d’appréhender le souffle pendant une période d’activité intensifiée.

Dans le Hatha Yoga, le pranayama est employé pour commander les énergies dans le corps. Il s’agit d’une respiration lente de 3 à 4 cycles par minute, très régulière qui entraine un ralentissement cardiaque.

Principes de base du pranayama yoga

Principes de base du pranayama yoga

En dépit des différentes pratiques selon les écoles de yoga, toutes sommes d’accord sur le fait que  le pranayama yoga repose sur 4 principes de base. Il s’agit des 4 fondamentaux du souffle qui a pour but de maitriser puis d’allonger le souffle. Ainsi, la discipline de respiration en yoga ou le pranayama est considérée comme complète ou profonde lorsqu’elle se décompose en 4 temps comme suit :

  • L’inspiration : c’est à ce moment que l’air remplit le bas des poumons et soulève le thorax jusqu’en haut des poumons.
  • Le temps d’arrêt : il s’agit de quelques secondes d’arrêt, une fois que les poumons sont remplis d’air.
  • L’expiration : cette phase se produit en partant du haut des poumons jusqu’en bas du ventre.
  • Le temps d’arrêt : un nouveau temps d’arrêt est observé de quelques secondes, une fois les poumons vidés de l’air.

Il est à noter que le temps d’arrêt peut se rallonger de quelques secondes à quelques minutes, une fois que vous avancez dans la pratique du pranayama. C’est là même le principe de cette discipline, qui consiste à maitriser le souffle.  En outre, la respiration profonde peut être atteinte lorsque les moments d’inspiration durent dans le même temps que les moments d’expiration.

Les différents types de respiration dans le pranayama

Compte tenu des différents courants sur le yoga, une pratique de pranayama  peut présenter différents types de respiration comme ceux qui suivent:

  • La simple prise de conscience de la respiration (l’inspiration et l’expiration)
  • La respiration complète ou profonde ou la respiration yogique. Elle concerne notamment le bas de l’abdomen, la zone au niveau de l’estomac, le thorax, mais aussi les clavicules.
  • La respiration alternée ou nadishodana : celle-ci consiste à inspirer par la narine droite puis expirer par celle de gauche et inversement durant le processus de respiration. Pour ce, il faut bloquer la narine non utilisée avec le doigt. Cette forme de respiration permet de purifier les vaisseaux praniques.
  • La respiration psychique ou ujjayi pranayama : celle-ci consiste à inspirer et à expirer au moyen d’un orifice situé au niveau du larynx.  C’est une technique qui consiste à amener l’esprit vers un état méditatif profond. Elle est le plus souvent associée dans la réalisation des postures.
  • La rétention du souffle ou kumbhaka : c’est la période à laquelle le souffle est retenu et le corps entre dans un moment d’apnée.
  • La respiration de nettoyage ou Kapalabhati : c’est une technique de purification qui apporte beaucoup d’oxygène au corps et au cerveau. Elle apporte également une sensation de grande vitalité.

Les bienfaits du pranayama yoga

Les bienfaits du pranayama yoga

La pratique d’un exercice de respiration  possède de nombreux bienfaits sur le corps. Voilà pourquoi le pranayama est utilisé non seulement dans le yoga, mais aussi dans chaque activité quotidienne.

En maitrisant le souffle, les poumons se remplissent de la quantité maximale d’air dont ils sont capables de contenir. Avoir un apport d’oxygène suffisant ne peut qu’être bon pour la santé. Les bienfaits sont nombreux :

  • Une meilleure stimulation du système lymphatique : cela purifie le corps et élimine les toxines.
  • Une meilleure oxygénation du cerveau : le cerveau est bien aéré et fonctionne de manière efficace
  • Une meilleure oxygénation des muscles : les muscles ont aussi besoin d’air pour se développer et rester fortifiés.
  • Une prévention des maladies cardiovasculaires : une bonne maitrise du souffle permet d’apporter au cœur l’activité nécessaire pour bien fonctionner. Par conséquent, le cœur  reste en bonne forme.
  • Une diminution de la pression artérielle, mais aussi du rythme cardiaque. Par conséquent, on observe une meilleure circulation du sang.
  • Une stimulation de l’énergie vitale dans le corps.

D’autres bienfaits sont également observés dans la pratique du pranayama yoga. Il permet entre autres :

  • De lutter contre les états de stress, d’anxiété et de dépression
  • De soulager les douleurs et les contractions musculaires au niveau du dos, du ventre, des épaules et des pieds
  • De permettre une digestion facile, mais aussi de lutter contre les ballonnements et l’aérophagie.

Pour profiter des nombreux bienfaits du pranayama sur le corps, il est recommandé de le pratiquer chaque jour au réveil ou avant de s’endormir. Il vient avant la méditation et après les postures.

La maitrise de la respiration en toute circonstance apporte des bienfaits tant sur le corps que sur le cerveau. La pratique du pranayama yoga ne peut donc être que bénéfique.Non seulement elle garantit un corps plus sain et énergétique, mais aussi un mental plus serein. Associer au yoga ou à faire de façon indépendante, le pranayama promet des sensations victorieuses.